Home / Nouvelles / Show review: MakeUp in Paris 2018 embrasse les soins de la peau

Show review: MakeUp in Paris 2018 embrasse les soins de la peau

L’édition 2018 comptait 160 exposants, plat par rapport à 2017, dont 45 nouveaux. Le nombre de visiteurs a augmenté de 2% par rapport à l’an dernier pour atteindre 4051 visiteurs de 57 pays. 2 796 de ces visiteurs venaient de France et 1 255 étaient internationaux.

Cette année, MakeUp in Paris s’est associé au groupe d’intelligence tendance Beautystreams pour lancer l’espace ColorWave , offrant un aperçu des nuances que l’on peut s’attendre à voir influencer les palettes de couleurs des futurs lancements de maquillage.

Le salon a également accueilli des conférences sur des sujets d’actualité tels que la vente au détail de phygital (physique et numérique) et le marché du maquillage au Moyen-Orient.

Innovations – best in show

Le fabricant de cosmétiques basé à Shanghai, Thai Ho Group, a présenté son rouge à lèvres Dual Core en forme de cœur et convivial pour Instagram. Le produit est composé d’un noyau de rouge à lèvres coloré, recouvert d’une couche externe transparente et brillante de baume à lèvres. Le rouge à lèvres est sensible au pH et la couleur est progressivement révélée après application. Il change également d’ombre en fonction des niveaux de PH de la peau. Le groupe a également présenté son fard à paupières en poudre chaude, qui a une consistance crème-poudre et prétend fournir une couleur hautement pigmentée.

Le fabricant coréen World Sponge a présenté son contenant applicateur Merry-go-round ludique. L’applicateur tourne à 360 degrés et peut être manipulé comme un contrôleur de console de jeux pour prendre la formule à l’intérieur.

Toly, dont le siège est à Malte, était l’un des exposants à la mode du maquillage perlé avec son nouveau produit Solar Stars. Son contenant est rempli de perles de trois couleurs différentes, toutes à l’huile d’avocat. Une fois libérés, ils se mélangent pour former une poudre humide qui hydrate la peau et illumine le teint.

Fabricant américain de pinceaux et accessoires cosmétiques Anisa International , qui participait pour la première fois à MakeUp in Paris , a lancé sa collection Heritage, qui présente les fibres SQ + du groupe, une alternative synthétique aux poils d’écureuil. Il a également montré sa collection Buffing, composée de brosses de forme incurvée pour éviter les lignes dures et visibles, destinées à satisfaire ceux qui utilisent habituellement des éponges. Anisa International a également présenté sa collection Emollient Wing, issue de sa collection Wing. Les brosses Emollient Wing présentent des têtes légèrement plus petites, conçues pour une application efficace et précise des formules émollientes et crèmes.

Se connecter avec des marques

Comme toujours, le numérique était un mot à la mode cette année. Pour la troisième année consécutive, le salon a présenté l’espace MakeUp in Digital , dédié à la technologie dans l’industrie.

La société française de soins de la peau connectée Feeligold a présenté deux de ses patchs de soins de la peau revampés , qui ont été enrichis de nouveaux principes actifs. Son patch anti-imperfections, qui se compose désormais de cutipure et de niacinamide, vise à réduire la surproduction de sébum. Son patch Anti Dark Spots, qui comprend désormais de l’acide mandélique, vise à réduire la taille et la couleur des taches brunes.

LF Beauty , une division de Fung Group, a présenté ses miroirs numériques, y compris son cadre numérique, qu’il exploite pour la marque de soins de la peau Kiehls, et son miroir My Rouge G, qu’il exploite pour la marque française Guerlain.

Le My Rouge G permet aux utilisateurs d’essayer numériquement les produits de maquillage de la marque et propose plus de 450 combinaisons de la gamme de la marque. L’utilisateur peut alors prendre un selfie de son maquillage préféré et l’imprimer comme un polaroid. La photo peut également être envoyée par courrier électronique, de même que des liens pour acheter les produits sur la photo. Les miroirs de LF Beauty collectent des données telles que (par exemple l’âge, le sexe, le temps passé devant le miroir par consommateur et les produits et stores les plus populaires). Ces données peuvent être utilisées pour adapter le réapprovisionnement des stocks de la marque en conséquence.

Le cadre de miroir interactif est actuellement présent dans huit magasins Kiehls à Hong Kong. Le miroir My Rouge G est actuellement présent sur cinq portes et LF Beauty envisage de tester l’innovation dans une vingtaine d’autres magasins.

Top tendances

Les tendances clés du salon incluaient des brosses et des applicateurs orientés vers des produits à base de poudre, des couleurs fortement pigmentées, des paillettes, des textures de gel, des perles et des produits ludiques qui changent de couleur ou de texture à l’application.

About admin

Check Also

Bretagne – une région à la tête de la cosmétique marine française

Station de biologie marine de Roscoff – Photo: © Fred Tanneau Une plongée dans l’écosystème …